Va et vient de mésanges bleues

Les premiers rayons de soleil présents toute une journée, sans crainte de voir apparaitre les gros nuages tellement caractéristiques du climat belge, que du bonheur !

Conséquence immédiate : tous les oiseaux s’affairent, du plus petit ( troglodyte, pouillot et rouge-gorge ) au plus grand ( pigeon ramier, corneille et choucas ).

Chez moi, cette année, ce sont les mésanges bleues qui l’emportent, par leur nombre en tout cas. Elles ont même détrôné les moineaux domestiques en nette regression depuis plusieurs années.

J’ai donc choisi de vous les présenter dans mon jardin, non pas autour de leur nichoir ( cfr note précédente ),mais à l’approche de leur restaurant situé à 2 mètres de la vitre du living :

oiseaux,mésanges bleues

Et en quelques photos, voici comment celle-ci a choisi de prendre son repas Langue tirée

Etapes 1 et 2 décrites par la mésange elle-même

« Après quelques hésitations afin de connaitre les coutumes locales et de cener l’environnement du resto**, je décide d’entrer dans la salle du petit déjeuner ( ndlr photo prise à travers un plexiglass ), de faire le meilleur choix et de sortir pour une dégustation style picque-nique sans pour autant m’éloigner car la concurrence est rude.

oiseaux,mésanges bleues

oiseaux,mésanges bleues

Etapes 3 et 4 : photos ci-dessous :

 » Me voici sur la terrasse avec ma pitance, comme vous le voyez dans les photos ci-dessous, j’ai choisi une graine de tournesol ( avec vos lunettes, c’est plus évident Rigolant ) et je savoure son contenu qui contient entre-autres une huile comestible ( même pour mes amis les hommes ) riche en acides gras polyinsaturés. Certaines années, j’ai pu en trouver sur une plante annuelle présente dans une allée du jardin et appelée  » Hélianthus annuus  » connue aussi sous le nom de  » soleil « .

Appréciez ma technique de dégustation : je tiens la graine entre mes pattes et la terrasse ( pourquoi avoir prévu une terrasse en forme de rondin ? ) et je la broie jusqu’à enlever l’écorce.

oiseaux,mésanges bleues

oiseaux,mésanges bleues

A chacun sa technique  mais je vous souhaite un bon appétit en vue d’une saison toute en beauté et en reproduction !


Publicités

33 commentaires sur “Va et vient de mésanges bleues

  1. Bonjour et très heureuse fête des Mammy
    c’est vrai que ce n’est que du bonheur au jardin pour le moment
    belle fin de journée

    J'aime

  2. Merci pour ta visite, c’est toujours agréable de recevoir des encouragements ! Mais les critiques sont aussi bienvenues, elles permettent de progresser.
    Bonne semaine, amicalement, A-Marie
    PS : il n’y a pas d’url derrière ton nom, normal?

    J'aime

  3. Je vis au ryhthme du toc toc toc de mes mésanges qui décortiquent les graines toute la journée (sourire) un régal, ici charbonnière, bleues et un couple de nonette dont je raffole.
    belle journée à toi

    J'aime

  4. Blog magnifique. C’est un grand plaisir de voir vivre les oiseaux et la nature en général par la fenêtre alors qu’on est occupé dans la maison.
    En réponse à ton commentaire sur les cartes postales anciennes, je n’en ai pas sur Namèche.
    Bonne journée.

    J'aime

  5. Bonsoir,
    De belles photos et une belle histoire, fort bien racontée.
    Chez moi, il y a moins de mésanges que de moineaux.
    Bisous
    Fanchon

    J'aime

  6. Merci pour ton passage sur mon blog, et félicitations pour le tien. Très belle histoire de cette mésange, et au regard des photos je vais m’en inspirer pour réaliser le même style de nichoir, car chez moi, dans l’ouest de la France, depuis l’an dernier j’ai un couple de geai qui est arrivé et a fait fuir et surtout dévoré les mésanges, bon OK c’est la nature, mais quand même…
    Très amicalement,
    JM

    J'aime

  7. Merci d’être passée et surtout d’avoir laissé un commentaire sur mon blog: de cette manière je peux découvrir le tien à mon tour. A peine quelques minutes dans ton petit coin de planète, et j’y ai déjà appris une foule de choses….
    Et puis, je rêve de faire d’aussi jolies photos de mésanges.
    A très bientôt, donc !
    Silène

    J'aime

  8. Sympa les photos.A cette époque,il faut réduire progressivement le nourrissage pour qu’ils puissent se
    débrouiller seul à la belle saison.
    Amitiés,Pierre.

    J'aime

  9. Merci de ta visite, c’est toujours sympa. Tu en as de la chance d’avoir aussi des mésanges nonettes, j’en vois très très rarement en ballade mais jamais chez moi.
    Amicalement, A-Marie

    J'aime

  10. Ne te décourage pas Françoise, j’ai été dans ce cas pendant plus de dix ans ( long, trop long ) et puis sans rien faire, les choses se sont renversées pour ma plus grande satisfaction.
    Amicalement, A-Marie

    J'aime

  11. re bonjour A-marie
    oui c’est indépendant de mon blog
    c’est pas du tout le meme style
    si tu aime la faunes tu va aimé
    il y a tout les styles de photos
    tu verra
    merci a toi

    J'aime

  12. c’est fou! tes mésanges connaissent le nom latin de ce qu’elles mangent… an arrête pas le progrès.

    J'aime

  13. En fait, je te livre un secret : retraitée, j’ai décidé de reprendre une fonction d’enseignement et je donne des cours particuliers, surtout aux animaux puisqu’eux aussi m’apprennent beaucoup !
    Bon we, A-Marie

    J'aime

  14. J’en ais plein ici, je déplore de ne pas trop voir le rouge-gorge, il y a aussi des verdiers, des moineaux… Quelques pinsons…
    Bonne soirée A. Marie

    J'aime

  15. Merci de ton gentil passage.
    C’est avec plaisir que je reviendrai.
    Ce soir, il se fait tard.
    Je te fais un bisous à bientôt.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.