Abeilles coucou et parasites

C’est l’époque où les adrènes à pattes jaunes envahissent nos pelouses, ces abeilles solitaires qu’on appelle abeilles des sables creusent dans le sol des terriers où elles amasseront du miel pour nourrir leurs larves. Comme toutes les abeilles non sociales, elles ne sont absolument pas agressives. 

nomada,andrena,bombylius

 

Mais l’avenir des futures jeunes andrènes est semé d’embûches. 

Une autre espèce d’abeille du genre Nomada guette les pondeuses pour substituer son oeuf à celui de la propriétaire légitime.

C’est la tactique du coucou !

Les Nomada ressemblent à des guêpes mais ce sont bel et bien des abeilles car leurs larves se nourissent de miel :

 

nomada,andrena,bombylius

la voici en vol :

 

nomada,andrena,bombylius

 

Et l’histoire ne s’arrête pas là.

Les larves du Bombyle descendront sous terre pour se repaître des larves de l’une ou l’autre de ces deux abeilles. Le Bombyle, ici Bombylius discolor, est un diptère ( une mouche ), il ressemble à un flocon de duvet et son vol est étonnament fougeux. 

 

nomada,andrena,bombylius


27 commentaires sur “Abeilles coucou et parasites

  1. Belles macros, Anne-Marie, quand les larves d’abeille se seront gavées de bon miel, elles sauront bien se défendre contre tous les méchants insectes et autres larves carnivores. Bon week-end.

    J'aime

  2. merci de ta visite Anne-Marie…
    Je suis en Bretagne, loin de chez toi et cela fait sans doute toute la différence . Belles tes photos ! Je ne connaissais pas ces abeilles des sables ni leurs façons de jouer au coucou les unes par rapport aux autres. Pour le lien pas de souci , bien au contraire. Je vais faire de même pour ton blog. Bon dimanche.

    J'aime

  3. Merci pour ton commentaire mais un e petite chose me chiffonne dans ce que tu dis :  » il n’ y a pas de méchants insectes  » ! n’oublie pas qu’ils partagent notre espace de vie et la toute grande majorité n’attaque que pour se défendre contre l’homme !
    Bon début de semaine, A-Marie

    J'aime

  4. Aah, la Bretagne, un coin de la France où je ne me suis encore jamais rendu et pourtant, depuis peu, j’ai des liens familiaux là-bas. Un jour sans doute, m’y rendrai-je!
    Bon début de semaine, amicalement, A-Marie

    J'aime

  5. Bonjour chère Anne-Marie,
    Un beau sujet et de très jolies photos.
    On doit absolument préserver les abeilles !
    Belle et douce semaine.
    Bisous doux.

    J'aime

  6. Merci. Je suppose que tu profites de notre beau temps pour glaner ça et là les belles photos que tu nous fais partager, merci !
    Amicalement, A-Marie

    J'aime

  7. Bonsoir Chère A-Marie
    Excellent reportage qui m’a beaucoup intéressée,de plus de superbes ma cros
    Un petit coucou pour te souhaiter une bonne soirée
    Merci mon amie pour t-t a visite te ton super com
    Chez nous avons eu un magnifique temps ,une journée d’été
    Gros bisous
    Méline

    J'aime

  8. Bonsoir A-Marie.
    Très intéressant !
    Ces abeilles des sables sont-elles ces insectes qui creusent un genre d’entonnoir dans le sol ?
    Je prenais les « nomada » (dont j’ignorais le nom) pour des guêpes, mais elles sont plus allongées. Elles butinent comme les abeilles.
    Bon mercredi.
    Jean.

    J'aime

  9. Bonjour, tu as tout compris ^-^, super et merci pour ton passage.
    Je vais mettre un lien vers ton blog ( je suppose que tu es d’accord ? ), je viens de voir que tu avais fait de même.
    Bonne soirée, A-Marie

    J'aime

Les commentaires sont fermés.