Quatre taches

Voici la libellule à quatre taches (Libellula quadrimaculata)

Une chasseresse présente dans tout l’hémisphère ord, Europe, Asie, Amérique.

Un mâle, mais les femelles ne sont pas très différentes d’aspect. On reconnait l’espèce entre autre à l’abdomen bicolore, noir au bout et  brun à la base. Les « quatre taches » sont les spots noirs visibles sur les ailes. Les libellules à quatre taches volent de mai à août et les adultes se nourissent de petits insectes attrapés au vol. Les mâles sont territoriaux et patrouillent sans cesse leur domaine (quelques mètres de rive) pour en chasser les intrus.

insecte,libellule,quatre_taches,libellula_quadrimaculata

Publicités

41 commentaires sur “Quatre taches

  1. Bonsoir chère amie de la nature. La photo de la libellule me rappelle des souvenirs d’enfance. Je me souviens, elles voletaient le long du chemin. Il y en avait aux ailes diaphanes de différentes couleurs.
    Nous on les nommait des « ciseaux ». C’est tellement loin tout ça.
    Amicalement et à bientôt. dinosaure80.

    J'aime

  2. Féliciation pour cette macro !! une bien belle réalisation, A-Marie ! ton commentaire agrémente encore plus le cliché. J’adore, agréable journée à toi. Bis

    J'aime

  3. Bonjour chère Anne-Marie,
    Quel culture !
    Tu m’apprends plein de choses.
    J’ai rencontré des libellules, mais jamais cette espèce.
    Elle est d’un élégance, on dirait une danseuse.
    Merci de nous éclairer.
    Bravo pour le cliché.
    Bonne journée.
    Je t’embrasse avec toute ma tendresse.

    J'aime

  4. Belle photo pour cette jolie demoiselle On se croirait encore a la belle saison!
    Elles ont désormais replié leurs ailes pour se mettre a l’abri des frimas !
    Vivement l’été prochain!
    Amicalement a toi

    J'aime

  5. J’en ai vu beaucoup cet été, je les aime beaucoup ces dépressa. b elle journée à toi (pour les grenouilles je trouve cela curieux) ton jardin est peut-être très sec ? (elles aiment l’humidité et les recoins sombres)

    J'aime

  6. je vois beaucoup de libellules ici (j’habite en Flandre dans une petite réserve naturelle) mais je ne connais pas leur nom… je suis donc heureuse d’avoir découvert ce blog pour apprendre plein de choses 🙂
    Curieusement, on n’associe pas le mot « chasseresse » à la libellule, mais plutôt des notions romantico-positives de beauté et de fragilité… pourtant c’est vrai, faut bien qu’elle se nourrisse aussi, n’est-ce pas 😉

    J'aime

  7. A l’arrière de la seconde paire d’ailes, ce sont les muscles qui servent à activer les ailes que l’on voit ?
    Cela me semble être un fameux avion de chasse !!
    La photo est magnifique, on y voit bien les détails de l’insecte.
    Bonne fin de journée.

    J'aime

  8. Je crois bien que je ne l’ai jamais rencontrée celle-ci. Merci pour cette découverte, au printemps prochain, je regarderai mieux les spécimens qui virevoltent au bord de nos étangs.
    Bisous du samedi, bon weekend à toi, bye.

    J'aime

  9. J’ai vu une libellule il y a quelques jours…et nous sommes en novembre.
    C’est vraiment un bel insecte et en plus elle a un vol très typé.

    J'aime

  10. Bonjour Anne-Marie
    Merci pour votre passage sur mon blog, çà fait toujours plaisir d’avoir de nouvelles visites. Le petit tour que je viens de faire sur votre blog a suffit pour mesurer tout l’amour que vous avez pour la nature. J’ai découvert de superbes photos toujours joliment argumentées.
    A bientôt.
    Hervé.

    J'aime

  11. Bonjour chère Anne-Marie,
    Je passe te faire un petit coucou sympa.
    Il fait toujours très beau chez nous, mais très froid aussi.
    C’est mieux que la pluie.
    Bonne fin de journée, bisous.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.