Le bout de la Terre

Ou du moins le bout du Québec Sourire. A l’extrême pointe de la Gaspésie, l’estuaire du Saint-Laurent fait place à l’Atlantique. C’est là que se trouve le parc national de Forillon et ses falaises. C’est bien la mer maintenant, voici les petit pingouins ou pingouins torda (Alca torda).

Forillon,alca_torda

Forillon

Et bien sûr, des phares!

Celui du Cap des rosiers, le plus haut du Québec

phare_cap_des_rosiers

Et celui du Cap Gaspé, à l’extrémité est de la Gaspésie

aDSCN2948web.jpg

 

Au bord du sentier, une vieille connaissance semble prendre la pose au soleil. le Vulcain (Vanessa atalanta)

vanessa_atalanta

Et un authentique indigène, le lièvre américain, (Lepus americanus). Tout blanc en hiver, il se teinte de gris-brun à la belle saison, sauf sous le ventre et au bout des pattes.  

lièvre_américain,lepus_americanus

 

Publicités

59 commentaires sur “Le bout de la Terre

  1. Hello, et non, je n’ai pas la recette, je pense qu’elle est bien mise au secret car c’est une spécialité créée par une association de pâtissiers. Il me semble que ça ressemble fort bien au pain d’épice mais sans les épices…
    Bisous.

    J'aime

  2. Je reconnais ce magnifique petit phare mais je ne peux pas récuperer la photo il faisait un temps si mauvais qu’elle est franchement quelconque…..la Gaspésie sous la pluie c’est dommage mais c’était fin Septembre…..l’été indien se mérite ou mais il fait beaucoup moins beau qu’en Juin si c’était à refaire j’irai en Juin . Bises Jacqueline.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.