Mont Albert

Le moins qu’on puisse dire, c’est que la notion de distance n’est pas la même selon qu’on vit au Canada ou en Belgique !  Lorsque nous sommes arrivés à Sainte-Anne-des-monts sur les rives du golfe du Saint Laurent, nous savions que notre hôtel se trouvait dans la rue principale de cette toute petite ville. Il était fort tard et nous avions hâte d’être rendus, comme on dit là-bas. Surprise surprise, cette rue principale est longue. Très longue. Vraiment très très longue. L’hôtel se trouve (sans le moindre panneau indicateur, parc national et son réglement obligent) à 42 kms du centre ville, en pleine forêt…

mont_albert,quebecEnfin, alors qu’on n’y croyait plus (et la prochaine ville est à 180 kms), le voici ce Mont Albert! 

Le Parc national de la Gaspésie est le paradis des orignaux, des rennes et des saumons, sans parler de l’ours noir et des coyotes, mais nous n’aurons pas la chance de les apercevoir, sauf quelques orignaux dans la lueur des phares.

Mais on se dédommagera avec de splendides balades

Le mont Albert, le lendemain matin, et vu sous d’autres angles.

mont_albert,quebec

 

aDSCN2847web.jpg

Son « sommet » est une vaste toundra, qui abrite la dernière population de renne de la Gaspésie

Pour les protéger, surtout en période des mise-bas, l’accès au plateau est interdit.

Le sentier du mont Ernest Laforce, un autre sommet des monts Chic-Choc

aDSCN2876web.jpg

C’est le type de biotope par excellence de l’orignal, parait-il, mais nous n’en verrons que ceci :

aDSCN2885web.jpg

Même les castors dorment tranquillement dans leur hutte (à droite, le barrage est à gauche) . Il aurait fallu se lever plus tôt!!

aDSCN2854web.jpg

Publicités

41 commentaires sur “Mont Albert

  1. Splendides découvertes que vous fîtes lors de ce beau voyage. Que la nature est belle et le reste quand on n’y touche pas. Mais, dis donc, vous deviez avoir « la dalle » en arrivant au restaurant.
    40 km, mieux vaut prendre des sandwiches avec soi. Amicalement. dinosaure80.

    J'aime

  2. Un autre monde auquel nous ne sommes pas vraiment préparés dans notre petite Belgique où rien n’est loin. Je demeure convaincu que tout n’y est pas rose non plus mais simplement différent. L’essentiel -comme partout- demeure la relation avec les personnes, en cela nous ne sommes pas privilégiés sur le vieux continent.
    Bises amicales d’une bien lumineuse Drôme provençale.
    Pat.

    J'aime

  3. Bonjour découvrir des horizons nouveaux est toujours exaltant et lorsque l’espace offre de telles grandeurs, comment ne pas ressentir toute la force et l’aspect sauvage d’une nature à laquelle nous appartenons si modestement ?
    merci de votre passage chez moi. je vous souhaite une heureuse journée, oceandefleurs

    J'aime

  4. Je ne savais pas que les rennes avaient un statut précaire. C’est bien dommage pour vous de ne pas avoir vu d’animal… et pour nous maintenant.
    Bon lundi, bisous.

    J'aime

  5. Bonjour A-Marie
    Que c’est bien vrai que les distances sont d’une longueur différentes suivant l’endroit ou l’on habite . Mon oncle qui habitait BOULTON POST un petit patelin du Quebecq profond de 8 familles et la plus proche était à 15 miles (27km env) et pour aller au « GENERAL STORE » il fallait faire 163 miles soit 81,5 miles allé et idem retour. Il y allait toutes les 2 semaines et question d’oublier le sel sinon regime sans sel pendant 15 jours. Ici allez chez une de mes belle soeur à 5km c’est une expedition
    bizzzzzzzzzzzz

    J'aime

  6. Bonsoir chère Anne-Marie,
    Des paysages de rêves.
    On se plaint de faire 100km !
    Chez eux, c’est incroyable.
    Quelle belle nature, l’air est certainement bien pure.
    Un très beau voyage.
    Merci pour le partage.
    Bonne soirée, bisous.

    J'aime

  7. Bonjour Anne-Marie,
    Cela nous change de nos paysages, c’est super beau.
    Pour la Mésange Nonnette, elle n’est venue que pendant 3 jours, quand il a fait si froid.
    Bonne journée et bisous

    J'aime

  8. Coucou!! Effectivement à côté de notre petite Belgique il y a une grande différences!! très belles tes photos! Pour la photo du bouvreuil pivoine sur mon blog je ne l’ai pas travailler !! il a ces belles couleurs là!! bisous

    J'aime

  9. Oui vraiment, ces kms en valent la peine si on aime la Nature ! C’est un véritable paradis, je n’ai d’ailleurs pas pu profité de tout. Bonne soirée, A-Marie

    J'aime

  10. Nous n’étions pas non plus habitués à ces grands espaces Nature, mais un de nos fils a vécu à Boston pendant 2 ans et avait fait une escapade en bord du Québec? En suite de quoi, il nous avait garanti un immense plaisir si nous nous y rendions. Bon aprem, A-Marie

    J'aime

  11. Bonjour Anne-Marie,
    C’est vrai que c’est immense, il faut avoir l’habitude des grands espaces.
    Dire que c’est un pays que je ne connaîtrais jamais hélas … Bonne soirée, bises, Véronique.

    J'aime

  12. bonjour Anne-Marie . de quoi rêver dans cette immensité . dommage pour les animaux .
    ici nous avons un vrai temps de printemps avec un beau soleil .
    gros bisous

    J'aime

  13. BOnjour A.Marie,
    Comme quoi, la persévérence a payé….
    42 kms….du centre ville !
    les grands espaces canadiens….
    Merci pour nous faire partager ces contrées lointaines.
    Bien amicalement.

    J'aime

  14. Bonjour Anne Marie ,
    Merci pour ta visite sur mon blog ; pour te répondre : c’est le lac d’Allos dans les Alpes de Haute-Provence .
    Pour moi qui suis d’une si petite île , je serais un peu perdue dans cette immensité .c’est très beau ,
    merci pour les photos
    bonne fin de semaine

    J'aime

  15. Bonjour,
    Superbe photos avec des espaces grandioses et de jolies couleurs mais là bas les kilomètres ne veulent pas dire grand choses c’est comme en Australie de l’espace a perte de vue.
    Agréable soirée.
    Raymond

    J'aime

  16. Bonjour chère Anne-Marie,
    Je te souhaite une très bonne journée.
    on est dans le brouillard ce matin !
    Pas très folichon.
    Je t’embrasse avec toute ma tendresse.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.