Une chasseresse à l’affût

C’est le moment où fleurit la Sarracénie pourpre (Sarracenia purpurea). Fleur étrange pour une plante surprenante. 

sarracenia_purpurea,plante_carnivore,sarracénie_pourpre

aaDSC_9032.jpgCes feuilles en forme d’urnes se remplissent d’eau de pluie et se transforment en piège mortel pour les insectes qui, attirés par la couleur de la plante, s’y noient. Ils y seront digérés par des enzymes. C’est que la Sarracénie a bien besoin d’un petit complément alimentaire : le milieu des tourbières où elle vit , acide et très peu chargé en sels mineraux, le lui impose.

C’est une plante d’Amérique du Nord, qui s’est acclimatée dans quelques endroits d’Europe, comme l’Est de la France.

Elle ne craint pas le gel, mais si vous voulez la cultiver chez vous, laissez lui les pieds dans l’eau et ne l’arrosez qu’à l’eau de pluie. Et bien sûr, rempotez la dans la tourbe.

Publicités

34 commentaires sur “Une chasseresse à l’affût

  1. hello cette plante est tres jolie par ses couleurs est ce un remède contre les moustiques ,j’adore la photo avec le herison bien vue ,bonne journee et bon weekend bises

    J'aime

  2. Lamorménil, mon ancien village, en association avec d’autres entités, a décidé voici quelques années de restaurer ses tourbières de la Baraque de Fraiture. Quelques dizaines d’hectares initialement, davantage depuis le succès et le retour d’une faune et d’une flore magnifiques qui valent le détour. Une revue offerte semestriellement aux habitants disait cette richesse patrimoniale.
    Amicales salutations.
    Pat.

    J'aime

  3. Deux très beaux clichés qui mettent en valeur cette plante vraiment très originale. Bravo et merci pour le partage A-Marie ! Belle journée et excellent week-end. A+++

    J'aime

  4. Bonjour A-Marie! Encore une curiosité de la nature ! Les plantes carnivores ont souvent un aspect très spécial. Déjà une plante rouge, c’est hors du commun. Merci pour les explications, je ne connaissais pas. Bon samedi ! Biz

    J'aime

  5. Brrr… elle a un air menaçant cette fleur. Mieux vaut ne pas y mettre le doigt. Allez, tant mieux si elle nous débarrasse des bestioles qui prolifèrent si facilement. Amicalement. dinosaure80.

    J'aime

  6. superbe plante que je ne connaissais pas;
    effectivement, ces gens vivent dans l’himalaya et le manque d’oxygène les marque autant que la dureté de la vie
    bon dimanche, Anne Marie

    J'aime

  7. Bonjour,
    Je découvrir avec plaisir cet article sur cette plante carnivore! Nous en avons ici dans les fagnes, mais plutôt des Drosera.
    Merci pour le commentaire laissé sur les photos prises dans l’ancienne gare de Hombourg.
    Amitiés,
    Frans

    J'aime

  8. Bonjour A-Marie,
    Alors là pour être étrange, elle est étrange.
    Inconnue au bataillon pour moi.
    Très beaux détails de cette fleur.
    Bisous

    J'aime

  9. Bonjour, me voici de retour sur la toile. Merci pour ton passage durant mon absence. Je n’ai guère plus de temps qu’avant ma pause mais les échanges sur les blogs me manquaient…
    Bisous du mercredi que je te souhaite bon.

    J'aime

  10. Très beau reportage hier sur Arte France traitant des campagnes d’Irlande et notamment d’une ancienne tourbière devenue Parc Naturel. La plante que vous nous avez fait découvrir y était bien présentée parmi d’autres carnivores.
    Cordiales salutations.
    Pat.

    J'aime

  11. Bonjour madame Moniotte,
    Je suis admirative devant l’étendue de vos connaissances des plantes et des insectes. Je profite de la lecture de votre blog pour m’instruire de mon côté. En Biomed, pendant les laboratoires du cours de biotechnologie végétale, nous avons repiqué une petite plante carnivore , une Drosera, en culture in vitro. Depuis, avec les enfants, nous observons sa croissance régulièrement. Je dois prochainement la sortir de son milieu stérile et l’acclimater à la vie en terre. J’espère qu’en suivant bien les instructions que nous avons reçus elle survivra à cette étape délicate.
    Bonne journée.
    Birgit

    J'aime

  12. Merci de ton passage. En effet, cette Drosera va passer d’un milieu  » extrêmement protégé  » à un  » naturel « . Gardons l’espoir ! A bientôt, A-Marie

    J'aime

  13. J’espère que cette carnivore ne vous retient pas prisonnière, il y a un manque de vous. Merci pour vos mots et visites toujours espérées. A bientôt pour les confitures?
    Bises et pensées cordiales.
    Pat.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.