L’alliaire

Une plante de saison, abondante et  méconnue : l’alliaire officinale, Alliaria peitiolata.

Cette herbe de la famille du chou et de la moutarde ( brassicaceae )  est partout, sur les talus, les terrains vagues et les lisières. En Amérique du nord, elles est d’ailleurs considérée  comme invasive – sans doute introduite par le premiers immigrants.

Comestible, elle donne une subtile saveur d’ail aux salades : on utilise les jeunes feuilles et même les fleurs. On peut aussi en faire des beurres d’herbes ou des pistous. Elle est facile à reconnaître, avec ses feuilles dentelées en forme de coeur et son odeur d’ail lorsqu’on la froisse.   Bon appétit!

alliaire_officinale,Alliaria_petiolata

alliaire_officinale,Alliaria_petiolata

Publicités

22 commentaires sur “L’alliaire

  1. Génial la Sarracénie pourpre vous a libérée. Nous voici confortés présentement dans les utilisations d’une plante que Florian ( le gamin de Mireille passionné de Nature et de sciences au point de faire les études d’enseignant en sciences) nous a fait en partie découvrir.
    Waouw aussi pour le superbe papillon qui ne doit pas être en période de flirt l’aïl ayant mauvaise réputation dans ce domaine.
    Bises et amitié.
    Pat.

    J'aime

  2. je connaissais sa réputation culinaire mais je n’y ai encore que peu goûté… ce billet m’y incitera sans nul doute 😉
    merci!

    J'aime

  3. Bonsoir chère Anne-marie,
    moi, je ne la connaissais pas, elle me fait penser à une plante d’ortie.
    Trop mimi ta deuxième photo.
    Bonne soirée, bisous.

    J'aime

  4. J’ai d’abord pensé qu’il s’agissait de l’ail des ours, que j’utilise régulièrement en cuisine exactement comme vous le décrivez. Mais en regardant les images sur internet, j’ai vu que l’aspect et le nom latin sont très différents (Allium ursinum). Je testerai donc Alliaria peitiolata la prochaine fois pour comparer le gout.
    Je vous souhaite une très bonne journée.
    Amicalement, Birgit

    J'aime

  5. Bonjour A-Marie ! Je ne connaissais pas cette plante, j’en apprends beaucoup avec toi. Et les piérides ont l’air de bien aimé les fleurs. Merci pour les infos ! Biz bonne journée !

    J'aime

  6. Bonjour A-Marie,
    En effet très belle petite fleur, mais je n’ai pas encore eu l’occasion d’en voir cette année.
    Et ton papillon est une Piéride du chou mâle.
    Chouette photos.
    Tu peux me suivre également sur http://aigleloup.aminus.com
    Bon W-end et gros bisous

    J'aime

  7. Plante « inconnue au bataillon » pour moi. JJe ne voudrais pas de toute façon utiliser des plantes cueillies dans la nature. Maerci pour la documentation, on n’en sait jamais trop. Amicalement.

    J'aime

  8. J’ai déjà goûté dans la salade. C’est parfumé comme l’ail et il n’y a pas les inconvénients de l’ail.
    Bisous et bon mardi.

    J'aime

  9. Nous le nommions dans mon village l’ail des ours, mais il a fallu pas mal de temps à mon neurone pour s’en souvenir. Mais est-ce le même?
    Cordiales salutations.
    Pat.

    J'aime

  10. Bon soir , je ne connais pas cette plante . J’aime la photo de la fleure et du Papillon
    Bonne soirée et bonne semaine .

    J'aime

  11. Bonsoir, je ne connaissais pas cette plante, bien que tu dises qu’elle est commune… Je vais ouvrir pour avoir une chance de la goûter ! Merci pour la belle photo du papillon.
    Jérémie

    J'aime

  12. Ce matin en passant en voiture dans une vallée encaissée et humide (vu le temps), j’ai des bouffées d’odeur d’ail qui sont entrées dans l’habitacle. Je trouve l’odeur de l’ail sauvage moins forte que l’ail cultivé et plus agréable. Bonne journée A-Marie.

    J'aime

  13. Non, ce n’est pas la même chose, loin s’en faut. L’ail des ours (Allium ursinum) est une plante de la même famille que l’ail comestible (Allium sativum), les alliacées.
    L’alliaire (Alliaria petiolata) appartient à la famille du chou, colza et autre navets, les brassicacées.
    Et voilà pourquoi les noms latins sont si importants pour savoir de quoi qu’on cause ! ;°)
    A-Marie

    J'aime

Les commentaires sont fermés.