Une mouche pas tout à fait comme les autres

 aaDSC_0629web.jpg

 aaDSC_0485web.jpg

Regardez-y bien : ces deux mouches se ressemblent fort, surtout d’un peu loin. Elles ont exactement la même taille et presque le même comportement. Et pourtant !

La première est la mouche domestique Musca domestica. Gênante et antihygiénique, mais du moins inoffensive. Ses pièces buccales sont modifiées pour former une sorte d’éponge avec laquelle elle aspire les liquides dont elle se nourrit.

Mais l’autre ! Voyez cet instrument chirurgical qu’elle arbore fièrement. Ce rostre lui permet de se nourrir de sang frais qu’elle prélève aussi bien sur les humains que sur les animaux. C’est la mouche de étables Stomoxys calcitrans. Le mâle comme la femelle ont besoin d’un repas de sang par jour ( ce qui les différencie des moustiques et des taons, autres diptères, chez qui seule la femelle pique) .

La morsure est douloureuse, en proportion avec la taille de l’instrument.

Comme la mouche domestique, c’est une espèce cosmopolite et son importance économique (négative) est importante car elle agace le bétail et transmet des maladies, parmi lesquelles le redoutable charbon des chevaux.

Publicités

25 commentaires sur “Une mouche pas tout à fait comme les autres

  1. Bonjour A-Marie
    Mais bon dieu pourquoi NOE a-t-il enmené ces sales bètes dans son arche????Lo….
    Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzz.
    Marcel

    J'aime

  2. Merci pour ce cours entomologique, je ne connaissais pas. Je te souhaite un bon dimanche, sans mouche et j’espère avec du soleil. Ici, c’est l’été ! ça y est !
    Bisous et prends soin de toi.

    J'aime

  3. Bonjour A-Marie,
    Déjà que je n’aime pas les mouches, mais les voir de si près me les fait détseter encore plus. Je connaissais la « mouche qui pique » surtout dans les écuries…mais je ne connaissais pas les différences.
    Amitiés

    J'aime

  4. ah je le savais! je le savais que ça existait, des mouches qui piquent!
    😉
    merci pour cette petite leçon, j’apprends à chaque visite, c’est super 🙂

    J'aime

  5. Bonsoir A-Marie,
    Tres intéressant ce cours j’ai encore appris quelques choses ce soir a propos de ces mouches.
    Agréable soirée a toi.
    Raymond.

    J'aime

  6. Merci pour cette information. Habitant la campagne, nous profitons de ses avantages comme de ses inconvénients. Les mouches font clairement partie des inconvénients. Autour de notre jardin,il y a des prairies occupées par des chèvres, des chevaux et des vaches. Samedi, lors de notre barbecue entre voisins, 230 mouches ont envahi notre séjour/cuisine. Mon fils s’est amusé à les compter tout en les tuant. Nous n’avons pas pris le temps de les observer de près et nous ne leur avons pas laissé le temps de piquer. Impossible donc de les classer…Nous serons plus attentifs la prochaine fois. Bonne soirée, Birgit

    J'aime

  7. Mais quelle mouche te pique donc ? Nous présenter ces sales bestioles en « macro » : intéressant mais effrayant. Bon, je blague, au contraire j’y trouve de l’intérêt. Amicalement. dinosaure80.

    J'aime

  8. Bonsoir A-Marie ! Voilà qui explique bien des choses. Je pensais que les mouches n’étaient pas capables de piquer. Je m’en méfierai donc plus à l’avenir. Merci pour l’info! Bonne soirée

    J'aime

  9. Merci d’être venue, j’avais perdu ton adresse comme beaucoup d’autres d’ailleurs! mon navigateur a perdu la tête, j’en ai telechargé un autre, mais j’ai bien du mal a tout recuperer! et comme je suis définitivement nulle en informatique, je suis bien embétée!!!
    Belles macros! mais j’aime pas trop les mouches!!! Les libellules par contre, me plaisent bien elles si colorées! Tu as de beaux iris, les miens sont bleus j’e vais agrandir la collection, ‘aime bien!
    Belle fin de journée
    Amicalement

    J'aime

  10. Vivant en montagne, c’est vrai que depuis que les vaches sont parquées dans les prés, nous sommes envahis de mouches qui pénètrent dans la maison. C’est comme les tiques, je les mets dans la catégorie des nuisibles!
    Bises

    J'aime

  11. Bonjour Suzanne, merci pour tes messages sur mon blog. Comme déjà vécu, je n’arrive pas à laisser un message sur ton blog. Triste, triste !!! Que faire ? A-Marie

    J'aime

  12. Excellent ! Mon épouse à fait connaissance avec ces mouches qui piquent, à la Hague, dans le Cotentin… dans un gîte, non loin d’une ferme… Des mouches l’ont attaquée et piquée… elle eu de solides réactions cutanées pendant plusieurs jours… On a même douté, pensant, au départ que c’était des taons, mais à l’examen de celles qu’on tuait, c’était bien de vulgaire mouche ! Bien content de connaître maintenant son identité ! Merci

    J'aime

Les commentaires sont fermés.